Cuture

Comment le manga a-t-il pris son envol en France ?

Pendant bien longtemps mis à l’écart dans l’univers de la bande dessinées, le manga a réussi à trouver sa place au sein de nos bibliothèques et librairies. Comment ce phénomène venu tout droit du Japon a-t-il réussi à conquérir les lecteurs de l’hexagone ? Nous décryptons aujourd’hui de quelle manière le manga s’est démocratisé en France.

 

L’arrivée du manga en France

Lorsque nous comparons les deux pays et leurs cultures respectives, la France et le Japon sont diamétralement opposés tant en ce qui concerne l’imaginaire que de la réalité. Et pourtant, c’est à la fin des années 70 que le manga fait ses premières apparitions sur notre territoire. A cette période, les grandes chaînes télévisées étaient en continuelle recherche de nouveaux programmes destinés aux jeunes générations pour combler leurs grilles de programmation. Cependant, les productions d’occident étant peu diversifiées, les chaînes françaises ont commencé à se tourner vers de nouveaux horizons, à savoir les mangas japonais. C’est de cette manière que les premiers animés ont vu le jour dans l’hexagone. Par la suite, le manga papier fera son apparition dans les librairies. Dans les années 80, le manga progressera en France avec notamment le premier magazine spécialement dédié à la BD japonaise, Mangazone.  C’est réellement en 1990 que le manga va voir sa côte de popularité exploser avec la publication par les éditions Glénat de Akira, un manga qui se concentre sur les aventures de jeunes motards. S’en suivra le succès phénoménal de Dragon Ball.

 

Pourquoi le manga a du succès

En lecture ou à l’écran, on ne peut pas rester indifférent face aux mangas. A travers les différents scénarios et mises en scène, le lecteur est sans cesse emmené et invité au voyage. Toutes les émotions sont présentes, joie, excitation, tristesse. Par ailleurs, lorsqu’on s’intéresse un peu plus en profondeur au manga, on se rend compte que chaque histoire véhicule bien souvent une morale ou essaie de transmettre des valeurs. Prenons l’exemple de Dragon Ball. Dans ce manga ressort clairement la notion du dépassement de soi et du goût de l’effort. Un des autres facteurs qui fait que le manga est apprécié : sa régularité. En effet, les tomes d’un manga dont l’histoire est toujours en cours paraitront à intervalles réguliers, permettant ainsi au lecteur d’avoir quelque chose à lire (ou regarder lorsqu’il s’agit des animés). C’est là un des avantages si l’on compare à un roman où le lecteur n’est pas forcément tenu au courant de la date de sortie des prochains ouvrages.

Vous aimerez aussi

Aucuns commentaire

Laisser un commentaire